La Mêlée Numerique 2012

Ce clip vidéo a été réalisé pour l’évènement « La Mêlée Numerique » de Toulouse. Il s’agit du 1er salon TIC de province qui a réuni cette année 3000 participants à Diagora-Labège.
Sa réalisation le situe à mis chemin entre le « court métrage » et la vidéo évènementielle. Un scénario a permis d’établir les bases du clip et les sujets à mettre en avant. Puis nous avons utilisé les éléments découvert le jour même de l’évènement. Les personnes présentes dans le clips sont donc des intervenants du salon qui se sont prêté au jeu. Cette part d’improvisation nous a permis de nous immergé dans l’ambiance de l’évènement et de retranscrire la découverte du salon et de son déroulement.

XWB msn1

Ce clip a joué le rôle d’introduction et de conclusion a un évènement qui a eu lieu dans l’usine d’Airbus Saint-Eloi à Toulouse, devant 2000 personnes. A la fin de la vidéo la vrai pièce, masqué sous un draps, a été révélé au public.
L’animation symbolise l’émergence d’une pièce complexe d’un avion (le pylon ou mat moteur), qui s’enrichie et se complexifie jusqu’a trouver la place qui lui était destinée.

The future

Dans un mystérieux magasin, une jeune fille va découvrir, à travers d’étranges boules à neige, le futur très lointain et parfois farfelu de l’aéronautique.

Même si ce film est une  fiction, il s’appuie sur de vraies recherches entreprises par des équipes spécialisées d’Airbus. Il s’agit d’une version courte du film qui a tout d’abord été réalisé pour les planétariums du monde entier avant d’être décliné en version 3D relief, en version 16:9 classique, et sous forme de web série diffusée sur Airbus tv.

Ce film réalisé pour Airbus par Didier Grosjean, est produit par Master Film. Il a mobilisé le travail de 3 infographistes à plein temps pendant pratiquement 1 an (pour la version planétarium). Pour la partie 3D l’équipe s’est composée de Thierry castagné, Maxime Rey-camet et moi, avec l’intervention de Antony Gourc et de Benjamin Ziegler en renfort et l’aide de 3 stagiaires de différentes écoles d’audio visuel. Maxime Rey-camet et moi avons également collaboré sur la partie compositing. Le tournage s’est déroulé sur 1 semaine dans les Studio France 3 à Toulouse. Il a fait appel à un Milo (bras robotisé et dirigé par ordinateur). Cette technologie nous a permis d’éviter l’étape fastidieuse du tracking et surtout elle a permis d’avoir nos deux acteurs placés exactement dans le décors et ce malgré les images dômes du planétarium. Plusieurs éléments de décors ont été réalisés par les équipes du chef décorateur Laurent Foulquier. La version longue pour les planétariums mondiaux dure environ 30 min. La première du film a eu lieu a Londres

Ce film a été primé, dans la catégorie meilleur film, lors de la soiré « La com fait sa révolution

http://vimeo.com/30780734

et voici quelques photos du tournage